Le Pays de Brocéliande

Présentation du Pays de Brocéliande :

Depuis le 1er janvier 2014, le GIP (Groupement d’Intérêt Public) du Pays de Brocéliande, le Syndicat mixte du SCoT et l’association CAUDEHM ont fusionné pour devenir le Syndicat mixte du Pays de Brocéliande.

Il se compose de 3 communautés de communes et 35 communes :

  • La Communauté de communes de St-Méen - Montauban : 19 communes.
  • Montfort Communauté : 8 communes.
  • La Communauté de communes de Brocéliande : 8 communes.

Territoire :

La proximité du Pays avec l’agglomération rennaise

Une très bonne desserte routière dans le sens Est-Ouest qui ouvre le Pays sur l’extérieur (RN12 et RN24).

Un parc dense des zones d’activités et de nombreux projets d’extension.

Près de 900 Km² de superficie

  66 800 habitants (+25% habitants entre 1999 et 2009, soit 14 533 habitants)

Economie :

Le Pays de Brocéliande compte 10 000 salariés (hors emploi public et indépendants) soit 3,5% du total départemental

Le secteur employant le plus de salariés est celui des services

L’emploi dans le Pays de Brocéliande n’est pas polarisé sur une ville centre (comme le Pays de Vitré ou Redon) mais s’articule sur 3 pôles : Saint-Méen-le-Grand, Montauban-de-Breta-gne et Montfort-sur-Meu qui totalisent 40% de l’emploi du Pays.

Répartition par secteur de l’emploi salarié du privé :

  • Services : 38,2%
  • Industrie : 23,4%
  • Commerce : 24,5%
  • Construction : 13,7%

Répartition des établissements du pays selon le secteur d’activités :

  • Commerce : 40,3%
  • Services : 36,8%
  • Construction : 13,2%
  • Industrie : 9,3%

 

  • Forte baisse des emplois dans l’industrie et hausse spectaculaire de l’emploi dans les entreprises de services (développement du secteur transport logistique et des services aux entreprises)
  • Le secteur de la construction très présent avec une spécialisation industrielle
  • 92,7% des établissements ont moins de 10 salariés
  • Une grande part de commerçants et d’auto-entrepreneurs
  • 2 pôles industriels : Montfort sur Meu et Montauban de Bretagne
  • Plus de 7 emplois industriels du pays sur 10 dans l’Industrie Agroalimentaire
  • Activité économique de premier ordre sur le pays : l’agriculture

Atouts :

  • Projets d’extension des zones et parcs d’activités du Pays.
  • Déploiement du réseau de télécommunications dans le cadre du Plan Bretagne Numérique adopté par le Conseil Régional en mai 2011.
  • Les secteurs à potentiel : le tourisme (des initiatives et des projets bénéfiques au développement du tourisme : fusion des sites internet des Pays touristiques de Brocéliande et de l’Oust à Brocéliande, ouverture de la Maison de Brocéliande à Paimpont) et les services aux entreprises (un potentiel de création d’entreprises de conseil et d’ingénierie lié à l’accueil d’une population de plus en plus importante de cadres).

Sources :