Atelier : Valoriser ses expériences

Il n’est pas rare de ne pas se rendre compte de tout ce que l’on sait faire, de tout ce que l’on a acquis dans nos expériences, qu’elles soient professionnelles ou personnelles. Et encore moins de les exprimer et donc, de les valoriser !

Comment valoriser ses expériences, quand elles sont nombreuses (ou pas) sur son CV et réussir à faire du lien entre elles ?

Comment parler de soi avec efficacité lors d’un entretien d’embauche ? (ah, zut ! je lui ai pas dit ça, j’aurais dû dire ça, il va penser que je voulais dire ça, …etc).

L’atelier « Valoriser ses expériences » est animé par un animateur-métier de l’Exploratoire et Jeanne Dobriansky d’Alliam (consultante- formatrice en mind-mapping et pensée visuelle). L’objectif est de travailler sur le terme « expérience » pour mettre en lumière ses expériences (professionnelles et personnelles) et créer du lien entre elles grâce à l’outil « mind-mapping », à partir d’une mise en situation participative du public.

Vous n’êtes toujours pas plus éclairé(e) sur le contenu de l’atelier ? Découvrez le témoignage d’Estelle qui a participé à l’atelier en juin 2015 :

Bonjour Estelle, pouvez-vous me parler de votre parcours ?

Je suis diplômée d’un Bac S. J’ai ensuite passé un DEUG de Biologie, plus une maîtrise de professionnalisation en aménagement du territoire. Pour finir par un DESS en maîtrise d’ouvrage en urbanisme. Depuis la fin de mes études, c’est-à-dire en 2003, et jusqu’en 2015, je n’ai eu que des CDD dans le domaine de l’urbanisme, sur des postes tels que chargée d’études ou chargée de mission, dans différentes collectivités.

En mai 2015 arrivait la fin de mon CDD. Là, j’ai eu besoin de réfléchir sur l’envie de continuer dans mon domaine (ou pas) ! Aujourd’hui, j’ai 35 ans, dont 12 ans d’expériences et une meilleure connaissance de ce que j’ai envie ou pas envie. Vient également s’ajouter la vie de famille et il faut réussir un trouver un bon équilibre entre les deux.

J’avais en tête quelques idées de domaines ou de secteurs que je voulais explorer. Et dans cette exploration, j’avais besoin d’être accompagnée en plus de mes démarches personnelles. J’ai donc été accompagnée par Oz’Formation (pour identifier mes motivations au travail), par l’APEC (pour définir mes traits de personnalités et mes motivations au travail) et enfin, par Pôle Emploi (sur des questions plus de méthodologie, de techniques de recherches d’emploi et comment mettre en valeur mes compétences).

Comment avez-vous découvert l’Exploratoire ?

En parallèle de mes démarches personnelles, je suis venue à l’Exploratoire suite à la fin de mon contrat. J’en avais entendu parler auparavant dans mon travail. J’en ai profité pour assister à tous les rendez-vous qui étaient susceptibles de m’intéresser : Que faire avec un CAP Petite Enfance ? , le Témoignage ESS, du conseil avec un animateur-métier … Il fallait que je sorte de chez moi et que je rencontre du monde… ça m’a permis de me rendre compte que je n’étais pas toute seule dans cette situation de réflexion !

Et l’atelier « Valoriser ses expériences » ?

Je l’ai repéré sur la plaquette de programmation de l’Exploratoire. J’ai donc fait l’atelier « Valoriser ses expériences » et ensuite « Mobilité & Compétences ».

L’atelier vous a t-il apporté des pistes de réflexion ?

Pour l’atelier « Valoriser ses expériences », j’étais au début de mes réflexions. J’ai apprécié l’apport de l’intervenante d’Alliam et surtout l’outil du mind-mapping qui change des habitudes du CV classique. Le CV est très hiérarchisé, très classique, très attendu et il y a peu de métiers où l’on peut être original sur le CV. Le mind-mapping m’a permis de visualiser différemment mes expériences, de valoriser mes expériences professionnelles comme personnelles. Et puis, il n’y a pas d’ordre de lecture imposé. On lit comme on veut la carte.

J’ai aussi trouvé intéressant le principe d’avoir l’idée importante au centre et rentrer dans plus de détails avec les branches. On peut élargir à toutes les expériences ! Qui peuvent devenir une vraie partie visuelle plutôt que simplement une petite ligne en bas du CV.

J’ai pu mettre en lumière mon expérience de bénévole depuis 1 an dans une association en comptabilité-gestion et gestion de projet. C’est hyper intéressant : il ne me manque pas tant de choses pour changer de métier ! Je me suis rendue compte que je savais faire pas mal de choses.

Et maintenant ?

J’ai des pistes de métiers aujourd’hui. J’identifie les compétences et les écarts avec mon profil et j’identifie également les formations qui peuvent être utiles pour moi.

Merci Estelle pour ce partage et bonne continuation !